Le forum de la Protection Animale

Bienvenue sur le forum...

Bonjour vous pouvez vous enregistrer cela ne vous coute rien ce forum est gratuit

L'équipe modération.
Le forum de la Protection Animale

PA : Et vogue les rumeurs
@EtVLaR (facebook)


Cruauté dans les abattoirs

Partagez
avatar
Origami
Diffuseur
Diffuseur

Messages : 134
Date d'inscription : 18/02/2016

Cruauté dans les abattoirs

Message  Origami le Mer 24 Fév 2016 - 11:34

Cruauté dans un abattoir bio : non, on ne peut pas manger de viande et aimer les animaux


Les vidéos dénonçant les mauvais traitements réservés aux animaux dans les abattoirs se multiplient. L’association L214, à qui l’on doit la plupart de ces images, vient de remporter la bataille juridique qui l’opposait à l'abattoir du Vigan, dans le Gard. Une question demeure : peut-on manger de la viande tout en respectant l'animal que l’on tue ? Pour Stéphanie Bartczak, vegan, la réponse est non.




Ce qui me choque, ce n’est pas cette vidéo. Non. Ce qui me choque, c’est de voir qu’elle surprend. Comment est-il possible qu’en 2016, certains ignorent encore les dessous de leur assiette ?

Comment peut-on aimer son chat et manger une vache ?

Ce que nous appelons "steak" ou "saucisson" n’est rien d’autre qu’un bout de cadavre. Il est impossible d’avoir un animal mort pour son déjeuner sans l’avoir tué, ou sans avoir payé pour que quelqu’un le tue pour vous. Voilà pourquoi manger de la viande, c’est se rendre complice des traitements réservés aux animaux dans les abattoirs.

C’est pour ça que j’ai beaucoup de mal à comprendre les gens qui mangent de la viande tout en vous disant qu’ils adorent leur chat ou leur chien. Pourquoi serait-il plus "logique" de manger un cochon ou une vache ? Ce sont des animaux tout aussi capables de ressentir de la souffrance et du plaisir, autant que le chien et le chat. Et comment expliquer (justifier) le fait d’aimer une espèce tout en en maltraitant une autre ?

Ce paradoxe frôle l’hypocrisie dès lors qu’il est vécu en pleine conscience. Si vous êtes incapables de visionner ces images tournées dans des abattoirs sans détourner le regard, c’est qu’il est temps d’arrêter de cautionner cette industrie macabre.

En payant votre "steak", vous soutenez, vous encouragez ces maltraitances animales. Parce que non, il n’est pas possible de manger de la viande tout en respectant les animaux. Une dernière preuve avec cette vidéo tournée dans un abattoir bio : aucune exploitation animale ne peut vous garantir une absence de souffrance des animaux. Aucune.

Bio ne veut pas dire respectueux des animaux

Ce qui interpelle dans cette vidéo, davantage que dans les précédentes de l’association L214, c’est qu’elle a été tournée dans un abattoir bio.

Pourtant, ce genre d’élevage n’est pas et n’a jamais été la garantie d’un traitement humain des animaux. Ce qui ne veut pas dire que je ne consomme pas bio à la maison, au contraire (mes légumes, mes fruits, mes céréales, … tout ce qui se trouve dans mes placards et mon frigo). Mais, en ce qui concerne l’élevage et l’abattage des animaux, la mort, toute bio qu’elle puisse être, reste la mort, avec toute la souffrance et l’inhumanité qui s’en dégagent.

Les consommateurs se cachent derrière les labels pour se donner bonne conscience. C’est un peu le rôle de certains labels faut-il le reconnaître … Mais je suis désolée de le dire : non, la poule n’est pas plus heureuse ou mieux traitée parce que le mot "bio" apparaît sur la boîte d’œufs qu’on lui a volés.

Non, "la vache bio" ne se fait pas masser toute la journée comme dans la pub Milka pour vous offrir avec amour le meilleur de son lait. La vache se fait inséminer artificiellement, puis son veau lui est retiré dès la naissance dans un grand moment de souffrance. Tout ça pour que l’Homme puisse récupérer son lait.

Sans surprise, le veau finit à l’abattoir rapidement et la vache laitière est condamnée à revivre le même traumatisme jusqu’à ce qu’elle soit elle-même envoyée à l’abattoir.

Le mythe de la carence en protéine

Le comble de toute cette souffrance infligée aux animaux, c’est que nous n’avons pas besoin de lait ou de viande pour être en bonne santé. C’est même le contraire.

L’OMS l’a d’ailleurs elle-même affirmé : la viande industrielle est cancérigène. Pour les laitages, il suffit simplement de prendre le temps de réfléchir et de faire preuve de bon sens : comment le fait de consommer le lait de la vache, destiné à faire de son petit veau une bête de trois fois son poids, pourrait être bon pour nous ?

Personnellement, je ne consomme plus aucun produit animal depuis deux ans maintenant et je n’ai jamais été aussi en forme de ma vie. Pour les sceptiques, il y a également l’exemple d’enfants vegans, élevés sous ce mode de vie depuis leur naissance, et devenus aujourd’hui de jeunes adultes en parfaite santé. Les exemples se multiplieront à l’avenir car la jeune génération est plus sensible à ces réflexions et à ces remises en cause.

Mais pour ne pas changer, l’Homme trouve souvent de (mauvaises) raisons. L’opposition la plus courante au régime vegan qui m’est faite concerne les protéines. Un mythe qui perdure malheureusement malgré toutes les preuves qui le réfutent. Les individus surestiment largement leur besoin en protéines. Et bonne nouvelle, on en trouve tout autant dans le règne végétal ! Et ce n’est pas Mike Tyson qui vous dira le contraire…

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1487407-cruaute-dans-un-abattoir-bio-non-on-ne-peut-pas-manger-de-viande-et-aimer-les-animaux.html


_________________
«.. je ne mange pas d’animaux. Je ne digère pas l’agonie ».
Arielle Dombasle

    La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 18:45