Le forum de la Protection Animale
Bienvenue sur le forum...

Bonjour vous pouvez vous enregistrer cela ne vous coute rien ce forum est gratuit

L'équipe modération.

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Origami
Diffuseur
Diffuseur
Messages : 99
Date d'inscription : 18/02/2016

(Pétition) Abattoir du Vigan

le Mar 23 Fév 2016 - 7:59
DERRIÈRE LES MURS D'UN ABATTOIR CERTIFIÉ BIO

Les animaux meurent-ils différemment dans les abattoirs bio ?

À travers ces images tournées à l'abattoir du Vigan dans le Gard, L214 montre ce qu'endurent les animaux dans cet abattoir certifié bio. Comme en abattage standard, les animaux y sont tués dans une extrême violence.

Pour Nili Hadida, chanteuse du groupe Lilly Wood and the Prick, qui présente la vidéo : “même dans un abattoir tourné vers le bio et le local, les animaux perdent la vie dans la souffrance. La viande heureuse, ça n'existe pas.”
Les animaux agonisent derrière les murs des abattoirs, ne fermons pas les yeux.



L'avis des experts

Extraits du rapport du Pr Gilbert Mouthon
(docteur vétérinaire, expert auprès des tribunaux)

Les animaux mal étourdis ne sont pas étourdis une deuxième fois comme l’exige la réglementation.
Dans la vidéo, l’intervalle étourdissement-saignée peut atteindre près de 40 secondes. La saignée n’est jamais effectuée dans les 8 secondes après étourdissement.
L’opérateur chargé de guider les moutons des enclos au couloir d’amenée est en incapacité évidente de gérer un troupeau. [...] Ses gestes sont non seulement inefficaces, mais aussi très violents envers les animaux.

Lire le rapport complet

Extraits du rapport de Martial Albar
(ex-inspecteur assermenté des Services Vétérinaires, et consultant en sécurité alimentaire)

Ces faits sont des non conformités internes majeures au sein de l'abattoir.
L'opérateur maltraite gravement des animaux. Ces maltraitances sont des fautes graves au poste qu'il occupe et des infractions caractérisées.
Ces faits démontrent l'inadaptation des équipements, l'absence totale de contrôle interne de l'abattoir et encore un fois l'absence des Services de l'Etat.

Lire le rapport complet

Signez la pétition.

http://www.l214.com/enquetes/2016/abattoir-made-in-france/le-vigan/#petition-block

_________________
«.. je ne mange pas d’animaux. Je ne digère pas l’agonie ».
Arielle Dombasle
avatar
Origami
Diffuseur
Diffuseur
Messages : 99
Date d'inscription : 18/02/2016

Le nouvel abattoir de la honte

le Mar 23 Fév 2016 - 8:32
Le Vigan : après Alès, un nouvel abattoir de la honte ?




Abattoirs gardois de la honte : après Alès il y a quatre mois, l’épisode 2 avec celui situé sur la commune du Vigan cette fois. L’association animaliste L 214 dénonce de nouvelles maltraitances dans un abattoir du Gard.

Un film de 4 minutes mis en ligne ce mardi. On y voit des moutons violemment jetés ou un employé de l’abattoir intercommunal du Vigan s’amusant à électrocuter des animaux. Des scènes intolérables, dit L 214, violant la réglementation et causant d’importantes souffrances aux animaux. Des dizaines d'heures de rushes, des images volées tournées entre avril 2015 et Février de cette année.

Alés en pire

Vous avez détesté les images d’Alès, vous serez sans doute horrifié de ce que vous découvrirez dans ce petit abattoir de proximité. On y voit un employé jeter par-dessus une barrière des agneaux conduits vers le couloir de la mort. Un des agneaux visiblement se brise une patte. On voit ce même employé s’amuser à électrocuter par jeu les animaux.

Tout ça pour faire rire ses collègues.

Ce ne sont plus des erreurs de traitement dues aux cadences infernales d’un gros abattoir mais bien des scènes intolérables violant la réglementation et causant d’importantes souffrances aux animaux dans un abattoir de campagne certifié en prime bio. Les images d’Alès étaient terribles celle du Vigan y ajoutent une forme flagrante de perversité.

Des scènes encore plus insupportables que celles tournées il y a 4 mois dans l’abattoir d’Alès. Le porte parole de L 214, Sébastien Arsac

L214 porte plainte auprès du parquet d’Alès contre l’abattoir intercommunal du Vigan et lance une pétition demandant la création d’une commission d’enquête sur les abattoirs.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/le-vigan-apres-ales-un-nouvel-abattoir-de-la-honte-1456207073

_________________
«.. je ne mange pas d’animaux. Je ne digère pas l’agonie ».
Arielle Dombasle
avatar
Forum PA
Admin
Admin
Messages : 104
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : City of Lights
https://forumpa.annuaire-forums.com

Stéphane Le Foll, "ministre des abattoirs abjects", pour Bardot

le Mar 23 Fév 2016 - 15:31
Stéphane Le Foll, "ministre des abattoirs abjects", pour Bardot


Brigitte Bardot a vertement critiqué mardi dans une lettre ouverte le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, qualifié de "ministre des abattoirs abjects", après la diffusion d'une vidéo montrant de mauvais traitements infligés à des animaux à l'abattoir certifié bio du Vigan (Gard).
"Lettre ouverte à Stéphane Le Foll, ministre des abattoirs abjects, des élevages intensifs, désastreux ministre de la protection animale... Vous devriez avoir honte de votre inaction face aux scandales que nous dénonçons et contre lesquels vous ne faites rien", écrit l'actrice dans un courrier de sa Fondation.
"Par votre inaction, vous êtes complice, coupable, méprisable... C'est vous qui devriez être déchu de votre nationalité, vous qui tuez la France et le monde rural", lance-t-elle encore, dénonçant "le sadisme d'employés pervers non surveillés, une cruauté scandaleuse, inadmissible, à vomir".

"Samedi, vous inaugurez le salon de l'agri-qui-tue avec des animaux bichonnés qui seront eux aussi torturés dans les abattoirs", poursuit encore Brigitte Bardot, qui rappelle qu'elle avait demandé au ministre l'installation de caméras de surveillance sur chaque poste d'abattage lors de la diffusion d'une vidéo similaire tournée dans un abattoir d'Alès à la mi-octobre.
"Vous n'avez pas le droit de vous taire, pas le droit d'être lâche et de mépriser toutes ces bêtes sur le dos desquelles vous vous bâfrez", conclut Brigitte Bardot.
Sur RTL, M. Le Foll a dénoncé mardi "des manquements graves" et "des actes de maltraitance qui seront sanctionnés comme il se doit", évoquant "des images insupportables et inacceptables". Il a aussi rappelé qu'il avait ordonné une enquête administrative parallèlement à l'ouverture d'une enquête préliminaire par le procureur de la République d'Alès, suite à la plainte déposée par l'association de défense des animaux L214.

Source

_________________
Forum PA




Vous pouvez dire n'importe quelle connerie à votre chien, et votre chien vous regardera d'un air qui semble vouloir dire :
"Mince alors, il a raison, je n'aurais jamais pensé à ça !"
avatar
Origami
Diffuseur
Diffuseur
Messages : 99
Date d'inscription : 18/02/2016

Abattoir fermé jusqu'à nouvel ordre

le Mar 23 Fév 2016 - 15:58
M6 diffuse les images de l'abattoir du Vigan révélées aujourd'hui par L214.
En réponse à l'indignation publique, l'abattoir a été fermé jusqu'à nouvel ordre.

Il n'existe pas de mort douce dans les abattoirs. Plongée dans un abattoir certifié bio.

https://www.facebook.com/l214.animaux/videos/vb.350866824756/10153880561339757/?type=2&theater

_________________
«.. je ne mange pas d’animaux. Je ne digère pas l’agonie ».
Arielle Dombasle
avatar
FredR
Cadet
Cadet
Messages : 64
Date d'inscription : 07/10/2015

Re: (Pétition) Abattoir du Vigan

le Mar 23 Fév 2016 - 16:29
@Origami a écrit:Ce ne sont plus des erreurs de traitement dues aux cadences infernales d’un gros abattoir mais bien des scènes intolérables violant la réglementation et causant d’importantes souffrances aux animaux dans un abattoir de campagne certifié en prime bio. Les images d’Alès étaient terribles celle du Vigan y ajoutent une forme flagrante de perversité.

Il devient de plus en plus évident de prendre conscience de l’urgence devant laquelle nous nous trouvons tous, lorsque les gens se retrouvent face à leur steack, doivent-ils cautionner ce genre de pratique pour subvenir à leur faim ?
Au delà de la conception et de la philosophie des végan il y a une prise de conscience.

Il y a 3 mois l’abattoir d’Alès, aujourd’hui celui du Vigan, et demain ?

Images insoutenables.. Evil or Very Mad
avatar
Origami
Diffuseur
Diffuseur
Messages : 99
Date d'inscription : 18/02/2016

L'abattoir du Gard fermé

le Mar 23 Fév 2016 - 21:14
L'abattoir du Gard fermé après la diffusion d'une vidéo montrant des mauvais traitements




Une enquête a été ouverte mardi sur un abattoir certifié bio du Vigan (Gard), fermé à titre conservatoire après la diffusion d’une vidéo montrant les mauvais traitements infligés à des animaux et qui a relancé le débat sur le traitement des bêtes dans ces établissements.

Dès mardi matin, Roland Canayer, président de la communauté de communes du pays viganais, qui gère l’abattoir du Vigan, a annoncé sa fermeture «à titre conservatoire» et la suspension de son personnel «jusqu’à nouvel ordre». Une enquête administrative va également être menée en interne, a ajouté M. Canayer au cours d’une conférence de presse.

Ouverture d’une enquête

Sur la plan judiciaire, le procureur de la République d’Alès Nicolas Hennebelle a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire après la plainte déposée par L214 «dénonçant des faits de sévices graves, mauvais traitements sur animaux et violation de la réglementation relative à l’abattage».

Dénonçant des «pratiques intolérables» et des «manquements graves», le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a diligenté une enquête de la Brigade nationale d’enquête vétérinaire et phytosanitaire. Il a aussi dénoncé «des actes de maltraitance qui seront sanctionnés comme il se doit».

Le ministre a toutefois été vertement critiqué par Brigitte Bardot, qui l’a qualifié dans une lettre ouverte de «ministre des abattoirs abjects». «Vous devriez avoir honte de votre inaction face aux scandales que nous dénonçons et contre lesquels vous ne faites rien», écrit-elle.

«Dysfonctionnement du personnel»

L’abattoir certifié bio du Vigan, situé dans une petite zone artisanale à l’entrée de cette commune du parc national des Cévennes de près de 4.000 habitants, traite entre 300 et 350 tonnes de viande par an provenant d’animaux en provenance d’une centaine d’éleveurs issus essentiellement des Causses et des Cévennes qui travaillent en circuit court.

«Il y a une (bêtise) qui est faite effectivement sur l’agneau qui est jeté sur la barrière, c’est sûr, c’est inadmissible, ça ne veut pas dire qu’à toutes les heures d’ouverture de l’abattoir, des fautes professionnelles sont commises», a estimé Rémi Leenhardt, éleveur ovin de Valleraugue.

Pour le président de la commission élevage de la chambre d’agriculture du Gard, Luc Hincelin, joint par l’AFP, «c’est le dysfonctionnement du personnel», qui est en cause et non «le fonctionnement de l’abattoir». «Ce qu’on voit sur les images, c’est de la maltraitance sur animaux et des fautes professionnelles», a-t-il indiqué, regrettant «le manque de contrôle» des trois salariés de l’abattoir.

Demande d’une commission d’enquête parlementaire

L214 demande une nouvelle fois une commission d’enquête parlementaire à propos des méthodes d’abattage dans les abattoirs français. Dans un communiqué distinct, la Confédération française de la boucherie-charcuterie-traiteurs (CFBCT) a appuyé sa demande et milité pour un «modèle de consommation raisonnée» de viande.


http://www.lest-eclair.fr/440648/article/2016-02-23/l-abattoir-du-gard-ferme-apres-la-diffusion-d-une-video-montrant-des-mauvais-tra

_________________
«.. je ne mange pas d’animaux. Je ne digère pas l’agonie ».
Arielle Dombasle
avatar
Origami
Diffuseur
Diffuseur
Messages : 99
Date d'inscription : 18/02/2016

Lettre de Brigitte Bardot au ministre de l'agri-qui-tue

le Mar 23 Fév 2016 - 21:26


_________________
«.. je ne mange pas d’animaux. Je ne digère pas l’agonie ».
Arielle Dombasle
avatar
FredR
Cadet
Cadet
Messages : 64
Date d'inscription : 07/10/2015

Re: (Pétition) Abattoir du Vigan

le Mer 24 Fév 2016 - 7:09
"L'association L214 va arriver à ses fins, je serai bientôt un chômeur de plus !" Didier Giraud

Une nouvelle polémique sur les mauvais traitements réservés aux animaux dans les abattoirs ! Une vidéo choquante, diffusée ce lundi sur Internet par l'association L214, montre les violences exercées sur des animaux avant leur mise à mort dans l'abattoir du Vigan, dans le Gard.

http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/l-association-l214-va-arriver-a-ses-fins-je-serai-bientot-un-chomeur-de-plus-didier-giraud-761946.html
avatar
Origami
Diffuseur
Diffuseur
Messages : 99
Date d'inscription : 18/02/2016

Re: (Pétition) Abattoir du Vigan

le Mer 24 Fév 2016 - 12:12
@FredR a écrit:
@Origami a écrit:Ce ne sont plus des erreurs de traitement dues aux cadences infernales d’un gros abattoir mais bien des scènes intolérables violant la réglementation et causant d’importantes souffrances aux animaux dans un abattoir de campagne certifié en prime bio. Les images d’Alès étaient terribles celle du Vigan y ajoutent une forme flagrante de perversité.

Il devient de plus en plus évident de prendre conscience de l’urgence devant laquelle nous nous trouvons tous, lorsque les gens se retrouvent face à leur steack, doivent-ils cautionner ce genre de pratique pour subvenir à leur faim ?
Au delà de la conception et de la philosophie des végan il y a une prise de conscience.

Il y a 3 mois l’abattoir d’Alès, aujourd’hui celui du Vigan, et demain ?

Images insoutenables.. Evil or Very Mad

Je plussoie.

Ce que les images de l'abattoir du Vigan ne disent pas

Comme si elle cherchait une confirmation, un assentiment, elle jette un bref regard à gauche de la caméra qui la filme. On ne saura pas sur qui ni sur quoi, on apprendra en revanche que Nili Hadida, la chanteuse du groupe Lilly Wood and the Prick, ne veut plus rien avoir à faire avec ce qu'elle vient de dénoncer et que, par conséquent, elle ne mange plus d'animaux. Comment lui en vouloir? Les images révélées par l'association L214 sont d'une atrocité rare. Il faut avoir le récit de Jean-Luc Daub, Ces bêtes qu'on abat, Journal d'un enquêteur dans les abattoirs français, pour comprendre que l'abattoir de Vigan est loin d'être un cas isolé. Il faut avoir vu "Earthlings", le documentaire de Shaun Monson sur les violences faites aux animaux et raconté par l'acteur Joaquin Phoenix pour se confronter à des images aussi insoutenables. Comment ne pas respecter le travail de l'association L214 puisqu'elle est l'une des seules à révéler ce qui se passe derrière les murs des abattoirs français? Dans un contexte de crise, de réduction du personnel dans les services d'hygiène et vétérinaire, et donc de moindre contrôle sur les établissements d'abattage, mais aussi de transformation de viande, ces images, ces documents sont précieux.

Reste que le choix de cet abattoir, un abattoir certifié AB (agriculture biologique), ce qui ne veut pas dire grand chose sinon que l'équipement et les pratiques répondent à un cahier des charges dont personne ne vérifie l'application au quotidien, n'est évidemment pas anodin. En attaquant Le Vigan, l'association L214 s'attaque à un concept, une idée, et peut-être plus qu'une idée, une volonté: la viande heureuse. On ne sait pas trop ce que c'est sinon celle que nous, les omnivores, nous voudrions tous manger. C'est la viande d'un animal élevé décemment, dans le respect de ses besoins et tué selon les mêmes exigences. On voudrait que l'animal n'ait pas été transporté pendant des heures d'un bout à l'autre du pays. On voudrait qu'il n'ait pas vu la mort venir. On voudrait qu'il ait été traité avec respect, jusqu'à ce qu'il se soit trouvé dans le piège, où l'on voudrait qu'il ait été étourdi avant d'être tué, sans qu'il ait bien évidemment eu le temps de se réveiller entre ces deux opérations. C'est le mieux que nous puissions espérer, cela ne devrait pas s'appeler la viande heureuse, puisqu'il y aura eu mort, c'est ce à quoi nous devrions penser lorsque nous prononçons le mot viande.

Il semblerait pourtant que la viande que nous consommons n'ait pas grand chose à voir avec celle que nous mangeons. C'est tout du moins ce que L214 voudrait que nous pensions, et à défaut de pouvoir leur prouver le contraire, nous sommes contraints de leur donner raison. C'est ce qu'a d'ailleurs fait la Confédération française de la boucherie dans la foulée de cette publication en réclamant, à l'instar de L214, une commission d'enquête parlementaire sur les abattoirs. Alliance de circonstance. Car si l'on voit mal les bouchers jeter leur tablier, l'association L214 voudrait pourtant qu'ils le fassent. Ses membres se réclament d'une idée, l'antispécisme, qui met sur le même plan la discrimination entre espèces (ici, l'humain d'un côté et, de l'autre, tous les animaux que nous abattons), que la discrimination entre sexe, dite sexisme, ou la discrimination entre races, dite racisme. Celle-ci se fonde sur la reconnaissance d'une capacité à souffrir chez l'homme comme l'animal. Comment nier en effet, lorsqu'on voit ces images, qu'un animal ne ressente pas la douleur ou ne puisse pas souffrir? N'importe qui ayant vécu avec un animal de compagnie ou des animaux de ferme le sait, ces animaux sont des êtres sensibles et conscients. Par conséquent, estime l'antispécisme, il ne faudrait plus leur infliger aucune souffrance à commencer par leur retirer la vie.

Au-delà de ces révélations, la finalité de la publication d'une telle vidéo est politique et s'inscrit sur le temps long. Le but recherché n'est autre que la fermeture de tous les abattoirs et l'interdiction de l'élevage. Cibler la viande heureuse s'inscrit dans cette stratégie. Après avoir pointé du doigt à plusieurs reprises le foie gras, symbole national d'une nourriture raffinée produite dans des conditions souvent dégradantes pour les palmipèdes comme pour les humains, après s'être attaqué à l'abattoir d'Alès, un abattoir communal qui travaille des petits volumes, le choix d'un symbole de cette viande heureuse a pour but ce message: aucune viande ne peut être bonne (du point de vue moral s'entend) à manger. Et c'est vrai, un animal est mort pour chaque bifteck, chaque méchoui et chaque tranche de jambon que nous mangeons. Quand bien même des animaux seraient tués dignement, si tant est que ce soit possible, ce que je crois pour l'avoir constaté, nous nous verrions rappelé que ces animaux sont tués et que cela constitue, aux yeux des antispécistes, un crime. C'est vrai, la mort d'un animal n'est pas belle à voir. Elle ne pourra jamais l'être et de ce point de vue, oui, il n'y a peut pas y avoir de viande heureuse. Faut-il pour autant arrêter d'en manger? La réponse à cette question est beaucoup plus compliquée que ce que l'antispécisme veut bien nous faire croire.

Lorsque Nili Hadida nous dit qu'elle ne mange plus d'animaux, elle a un petit sourire de fierté. Elle peut l'être. Dans une société comme la nôtre il peut être en effet très difficile de se passer de viande tant l'on en trouve partout puisqu'elle est si bon marché. En revanche, la cohérence voudrait qu'elle ne soit pas végétarienne mais végétalienne. Comme l'a rappelé une fois de plus grâce à une vidéo l'association L214, les poussins mâles des poules pondeuses sont tués par gazage ou broyage à la naissance. Les vaches laitières terminent elles aussi à l'abattoir, tout comme leurs veaux de sexe masculin. Il en va de même des agneaux, des brebis et des chèvres de réforme, sans parler des chevreaux que des éleveurs tuent parfois à la naissance faute de pouvoir les commercialiser ou afin de leur épargner l'engraissement dans un système industriel en vue de faire de la viande. Il faut d'ailleurs se représenter la détresse de ceux qui donnent leur vie aux animaux, ceux pour qui ces animaux sont tout et qui se trouvent obligés de les réduire à rien. Il faut aussi imaginer celle des éleveurs dont les animaux ont été abattus à l'abattoir du Vigan et qui ont découvert ces images aujourd'hui.

Aucun des produits d'origine animale que nous consommons aujourd'hui n'est moralement pur. Aucun ne peut d'ailleurs l'être. Est-ce une bonne raison pour arrêter d'en manger? Pragmatiquement, on peut se dire que oui, même si cela est encore plus difficile que d'arrêter de manger de la viande. Philosophiquement, c'est beaucoup plus compliqué. L'interdiction de l'élevage et la fermeture des abattoirs auraient pour effet de radicalement reconfigurer notre rapport aux animaux domestiques. En cohérence avec leur refus de la mort animale et la reconnaissance de droits aux animaux, des philosophes animalistes à l'instar du juriste américain Gary Francione réclament la stérilisation de tous les animaux domestiques, les chiens et les chats donc, afin qu'ils cessent de se reproduire.

L'une des plus grandes questions posées par l'avènement d'une société végétalienne, disons vegane, pour reprendre le terme consacré par les américains, est celle du devenir des animaux d'élevage. Celle-ci est souvent occultée ou niée par les antispécistes. Il y a un peu plus d'un an, j'ai posé cette question à Brigitte Gothière, la porte-parole de l'association L214, dans l'espoir d'obtenir une réponse cohérente, elle m'avoua au contraire qu'elle ne s'était jamais interrogée. Un autre militant antispéciste de la première heure, le très sympathique Yves Bonnardel, estime pour sa part que lorsque le jour de l'abolition viendra, notre consommation de viande sera tellement faible que la question du devenir de ces animaux ne se posera qu'à peine, et à son avis, nos héritiers ne tiendront pas plus que cela à les conserver parmi nous. Leur monde de demain: les hommes d'un côté, les animaux de l'autre.

Si l'on est en droit de se demander ce que ces animaux ont fait de mal pour mériter le traitement qui leur est infligé dans la vidéo publiée par L214, on est aussi en droit de se demander ce qu'ils nous ont fait de mal pour que nous militions pour leur éradication. Car c'est bien ce qui pourrait se passer. Dans une société vegane, ces derniers seraient au mieux conservés comme animaux de compagnie exerçant de fait une fonction contemplative. Certains individus retourneraient à la nature s'adaptant à ce nouveau contexte. Les cochons redeviendraient des sangliers. Les bovins pourraient évoluer vers d'autres formes, peut-être retrouveraient-ils celle des aurochs de jadis, la vérité c'est que nous n'en savons rien. Il est en revanche légitime de se demander s'il vaut mieux pour ces animaux vivre à l'abris du besoin et mourir d'une mort brève, ou se trouver soumis aux lois d'une nature qui peut parfois être bien plus cruelle que l'homme. Bien heureux celui qui pourra apporter une réponse claire et définitive à cette question.

Le moins que l'on puisse dire cependant, c'est que si nous décidons de continuer à vivre avec ces animaux, alors il faudra les élever et les tuer pour ce qu'ils sont: des êtres sensibles et conscients. Est-il légitime de le faire? Je n'ai pas la prétention de pouvoir répondre à cette question. En revanche, y répondre affirmativement implique d'accepter que la mort fasse partie de la vie mais aussi que la vie des animaux ne se réduit pas à leur mort. Les végétariens et les antispécistes semble parfois avoir du mal à y croire mais c'est ainsi. Ils bondiront à la lecture de ces mots aussi je leur demande de s'interroger: pourquoi militer seulement pour l'abolition de la viande? Pourquoi ne pas militer pour l'abolition de la voiture? Les accidents de la route tuent. Pis, ils tuent pour rien, à l'inverse de la viande qui tue pour nourrir. Pis encore, ils tuent des enfants et des nourrissons.

Or, quelle semble l'attitude à adopter devant un tel phénomène? interdire les voitures? Non, la voie à suivre semble bien plus pencher du côté de l'élimination du risque d'accident en faisant de la prévention voire en créant des voitures qui le réduirait à l'image de la Google Car. Si nous devons continuer à manger de la viande, acceptant par la même la responsabilité qui est la nôtre depuis que nous avons choisi de vivre avec ces espèces animales, alors c'est aussi ce que nous devrions faire et réduire à zéro le risque d'accident. Cela impliquerait de réformer en profondeur l'abattage en abattant à la ferme et dans des abattoirs de proximité, d'accepter que la viande soit donc beaucoup plus chère, et par conséquent d'en manger beaucoup moins. C'est peut-être ainsi que nous prendrons conscience que la consommation de viande n'a rien d'anodin.

Dans un très beau texte le zooanthropologue François Poplin rappelait il y a quelques années que c'est pour résoudre le dilemme de la mise à mort d'un animal qui nous était devenu proche que l'homme a inventé Dieu. En attendant que nous ayons collectivement décidé du sort de ces animaux, puissions-nous nous rappeler cette sacralité et leur offrir une mort digne de ce qu'ils sont.

http://www.huffingtonpost.fr/stanislas-kraland/ce-que-les-images-de-labattoir-du-vigan-ne-disent-pas_b_9303852.html?ir=France&ncid=fcbklnkfrhpmg00000001


Une vidéo qui fait suite à cet article.

https://www.facebook.com/Cyber.Actions.Animaux.Ecologie/videos/1108866972459682/

_________________
«.. je ne mange pas d’animaux. Je ne digère pas l’agonie ».
Arielle Dombasle
avatar
Forum PA
Admin
Admin
Messages : 104
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : City of Lights
https://forumpa.annuaire-forums.com

Qui se cache derrière l'association L214 ?

le Mer 24 Fév 2016 - 21:30
Abattoir du Vigan : qui se cache derrière l'association L214 ?


L'association anti-abattoir a diffusé des vidéos choquantes montrant des animaux brutalisés dans l'abattoir du Vigan, dans le Gard.



Les images sont choquantes. Une vidéo montrant les mauvais traitements infligés à des animaux dans un abattoir certifié bio du Vigan, dans le Gard, a été diffusée par l'association L214, mardi 23 février. Les animaux y sont maltraités, violemment jetés contre des barrières. Ils subissent de nombreux coups de la part des employés. Cette vidéo qui dure un peu plus de quatre minutes, a provoqué l'indignation de l'opinion publique. L'abattoir a été fermé "à titre conservatoire" et le personnel suspendu "jusqu'à nouvel ordre", comme l'a précisé Roland Canayer, gérant de l'abattoir du Vigan.

Une enquête administrative a été ouverte en interne, ainsi qu'une enquête préliminaire après la plainte déposée par l'association L214. Cette dernière dénonce des "faits de sévices graves", des "mauvais traitements sur animaux" et la "violation de la réglementation relative à l'abattage". Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a dénoncé des "actes de maltraitance qui seront sanctionnés comme il se doit".

Qui est l'association L214 ?

L'association est connue pour sa communication coup de poing. Contactée par RTL.fr, Brigitte Gothière, cofondatrice de l'association, explique qu'elle existe depuis 2003, sous le nom de Stop Gavage. L'objectif est de sensibiliser contre le gavage des animaux en dévoilant des photos choc. L214 voit le jour en 2008. Le nom fait référence à l'article L214-1 du code rural. "Il s'agit du premier texte de loi qui désigne les animaux en tant qu'êtres sensibles", explique la cofondatrice.

Des révélations avec un écho retentissant dans les médias

Comment se procure-t-elle ces vidéos choc ? De manière générale, Brigitte Gothière explique que l'association bénéficie d'un réseau de lanceurs d'alerte composé de personnes issues de tous horizons. "Cela peut aller de l'électricien qui vient changer une ampoule dans un abattoir et qui voit des choses inadmissibles au vétérinaire qui y travaille", raconte-t-elle. À cela s'ajoute de longues enquêtes menées par les militants au cœur de L214.

"En 2008, nous avons réussi à nous infiltrer dans un abattoir Charal et nous avons montré la violence avec laquelle les animaux y étaient abattus", se souvient Brigitte Gothière. Plus récemment, en 2013, la pression exercée par l'association sur la lutte contre le gavage des animaux a convaincu de grands chefs comme Joël Robuchon et Alain Ducasse de changer de fournisseur de foie gras. En octobre dernier, un scandale similaire avait éclaté avec la fermeture de l'abattoir d'amis dans le Gard. Vidéos une nouvelle fois diffusées par L214.

À travers ces actions, L214 souhaite "montrer la réalité de façon honnête, celle que l'on ne voit pas tous les jours", insiste la cofondatrice. Elle espère ainsi sensibiliser le grand public et "créer un lien entre l'animal et le morceau de viande inerte que l'on mange". Mais l'objectif de l'association se joue à plus long terme. "Nous souhaitons lancer un débat public sur la légitimité de manger des animaux, ainsi que la création d'une commission d'enquête, poussée où tous les acteurs sont interrogés, sur la filière viande", indique-t-elle.

De plus en plus de personnes sont conscientes des mauvais traitements infligés aux animaux
Samuel Airaud, bénévole depuis 2008

Samuel Airaud, bénévole depuis 2008, explique que "de plus en plus de personnes sont conscientes des mauvais traitements infligés aux animaux". Et s'il a choisi de rejoindre les rangs de L214, c'est parce que "cette association considère les animaux en tant que des êtres sensibles et des individus. Il y a une bonne dynamique avec de nombreuses actions menées", explique-t-il pour RTL.fr. Sur son site, l'association précise qu'elle "agit par des actions ciblées, dans les médias et sur le terrain pour changer la condition des animaux élevés et abattus pour la consommation".

D'après lui, diffuser ce type de vidéos est nécessaire : "Il faut montrer la réalité et lever le voile sur le mensonge. De plus en plus d'élus se mobilisent pour la cause animale". L'association demande la création d'une véritable commission d'enquête afin de lutter contre les "violences systémiques", conclut-il. Et pas de doute, les membres de l'association ne sont pas prêts de s'arrêter. "L'intérêt général et le droit à l'information priment", conclut Brigitte Gouttière.

Source

_________________
Forum PA




Vous pouvez dire n'importe quelle connerie à votre chien, et votre chien vous regardera d'un air qui semble vouloir dire :
"Mince alors, il a raison, je n'aurais jamais pensé à ça !"
avatar
Origami
Diffuseur
Diffuseur
Messages : 99
Date d'inscription : 18/02/2016

Europe 1

le Ven 26 Fév 2016 - 7:31
L'association L214 a diffusé des images perturbantes de souffrance animale dans un abattoir bio. Quel pouvoir avons-nous contre cette barbarie ?



Invité(s) : Natacha Harry, vétérinaire et présidente de la SPA - Sebastien Arsac, porte parole de l'association L214

http://www.europe1.fr/emissions/le-specialiste-sante/la-souffrance-animale-des-abattoirs-les-images-choc-2675185

_________________
«.. je ne mange pas d’animaux. Je ne digère pas l’agonie ».
Arielle Dombasle
Contenu sponsorisé

Re: (Pétition) Abattoir du Vigan

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum