Le forum de la Protection Animale

Bienvenue sur le forum...

Bonjour vous pouvez vous enregistrer cela ne vous coute rien ce forum est gratuit

L'équipe modération.
Le forum de la Protection Animale

PA : Et vogue les rumeurs
@EtVLaR (facebook)


Retrait des chiens au refuge illégal de l'association Savoir Donner

Partagez
avatar
PA Gelle
Association
Association

Messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2016
Age : 1

Vérouillé Retrait des chiens au refuge illégal de l'association Savoir Donner

Message  PA Gelle le Ven 9 Mar 2018 - 2:01

Communiqué de presse - Plusieurs chiens saisis dans un REFUGE SAVOIR DONNER pour mauvais traitement !

Depuis quelques années, l'Association Stéphane LAMART « "Pour la défense des droits des animaux" a dans le collimateur un pseudo refuge qu'elle considère comme un véritable mouroir, nommé Savoir Donner, implanté dans la commune de Varaire dep 46 L'Association Savoir Donner est dirigée par M. David PENAVA.

Ce refuge marginal accueille des animaux dans des conditions incompatibles avec leurs besoins physiologiques et avec le bien-être animal. Ils doivent avoir à manger et à boire en permanence, ils doivent être protégés des intempéries et être détenus en box séparés, dans de bonnes conditions d'accueil, d'autant qu'il s'agit la plupart du temps d'animaux soit abandonnés, soit maltraités.

Il faut y ajouter les animaux volés par M. PENAVA et rappeler que ces vols ont donné lieu à de nombreuses procédures engagées par leurs propriétaires, à la suite desquelles il a été condamné à plusieurs reprises devant la justice.

Ce que dénonce l'Association Stéphane LAMART, ce sont les mauvaises conditions de détention.

M. David PENAVA – personnage pour le moins marginal – persiste sans avoir les connaissances nécessaires, ni le personnel compétent, ni les moyens financiers, à faire vivre des animaux en meute, ce qui est quasi impossible avec des chiens tels que ceux qu'il détient, sans qu'il y ait de graves bagarres et des décès. D'autant que ces chiens mettent un certain temps à être adoptés. Ce refuge n'est pas ouvert au public la semaine (et pour cause : les visites perturbent la meute et engendrent les bagarres à la moindre occasion). Il faut donc le supplier pour y avoir accès le dimanche, mais ce jour-là uniquement, comme il le précise lui-même sur sa page Facebook.

Autre point de désaccord absolu : M. David PENAVA s'attaque à de nombreuses structures de protection animale comme la nôtre : la SPA, la fondation Brigitte BARDOT, 30 Millions d'Amis et bien d'autres ont subi ses assauts incessants. Sur les réseaux sociaux, ses publications – souvent saupoudrées de propos diffamatoires voire d'insultes – sont quand même suivies et partagées par quelques rares internautes, à coups de contre-vérités, déformations et autres jugements à l'emporte-pièce, prononcés au nom du tribunal 2.0 de la toile (mais apparemment c'est la nouvelle mode ça) qui s'en donne à cœur joie pour prononcer des jugements en multipliant tous ces ragots sur des affaires que ces internautes peu scrupuleux ne connaissent pas.

Facebook a dû intervenir et supprimer définitivement son compte, suite aux nombreuses réclamations s'accumulant jour après jour.

Convoqué régulièrement devant la justice pour réponde de faits de mauvais traitements ou de négligence envers des animaux, de diffamations à l'encontre de particuliers ou d'organismes comme le nôtre, M. PENAVA semble n'en avoir cure et attaque avec virulence tous ceux qui n'abondent pas en son sens.

De nombreuses personnes ont déjà déposé des plaintes contre lui. Plus de 80 mentions figurent sur son casier judiciaire. Mais à chacune de ses publications diffamatoires et injurieuses, ou nous portant gravement préjudice, un dépôt de plainte est effectué contre son association et contre sa personne. M. PENAVA engage sa responsabilité et celle de son association. Il ne faut pas s'étonner de tant d'actions judiciaires à son encontre et du suivi de la justice qui fait appliquer les condamnations. Il ne faut pas s'étonner que les compte de M. PENAVA soient bloqués, afin de récupérer les fonds en réparation de ses propres erreurs et des préjudices moraux que subissent ceux qu'il attaque. Je rappelle d'ailleurs, à cette occasion, que chaque personne partageant ses publications en participant à ces diffamations ou autres insultes peut être poursuivie devant la justice.

Soyez bien conscient qu'en partageant, vous ne faites qu'augmenter le préjudice qu'il nous cause et donc le nombre de dépôts de plainte contre lui.

L'Association Stéphane LAMART a effectivement porté plainte à son encontre pour faits de mauvais traitements et de négligence envers des animaux. Elle a demandé à la justice qu'un certain nombre de dispositions soit mises en place rapidement, afin d'en finir avec cette histoire. Parallèlement à ces mesures, nous avons saisis une nouvelle fois le procureur de la République en lui demandant une réquisition judiciaire afin d'évacuer l'ensemble des animaux de ce refuge.

Comment pourrions-nous accepter qu'une association de protection des animaux, censée œuvrer pour leur bien-être, puisse tolérer qu'ils s'entre-tuent ?

D'autant que ce n'est pas la première fois : depuis l'implantation de ce refuge, plusieurs chiens périssent, attaqués par d'autres de la meute.

Le comble est que d'autres associations de protection animale diffament la nôtre, à cause des dires de M. PENAVA. Je me permets de leur dire qu'au lieu de partager ses ragots, il serait temps qu'elles ouvrent leurs yeux et qu'elles cessent de cautionner leur auteur.

Si vous acceptez les conditions de détentions des chiens de ce refuge, j'ose espérer que ceux que vous détenez vous-mêmes dans votre propre refuge sont mieux traités. S'il ressemble à celui de Savoir Donner, cela devient très inquiétant.

Sachez bien qu'en tant que protecteur d'animaux, je n'hésiterai pas à barrer la route de tous ceux qui ont des comportements comme ceux de M. PENAVA, avec cette irresponsabilité qui non seulement entraîne ce mal-être animal, mais, de plus, nous discrédite aux yeux de tous.

Quant à ceux qui croient bêtement et affirment que seul l'argent m'intéresse, les legs, les médias, la lumière ou je ne sais quoi encore, en vous lisant je ne perçois qu'une chose :

Votre jalousie.

L'Association Stéphane LAMART est partie de zéro ; elle a su évoluer pour un seul but : sauver toujours davantage d'animaux.

Pour moi, seul ce résultat compte.

Tous vos propos calomnieux ne m'atteignent pas. Si les médias s'intéressent à notre association, ce n'est pas sans raison non ?

Sans doute avons-nous quelque chose que d'autres n'ont pas et de cela, je pense avoir une vague idée : pour moi, ça s'appelle l'engagement, tout simplement... l'engagement, l'opiniâtreté et le respect des droits des animaux.

Faites de la protection animale pour cela, pas pour vous-même, ni pour vous valoriser, ni pour rivaliser avec ceux qui se donnent la même mission que la vôtre.

Être unis devrait être notre principal atout.

A bon entendeur...

Stéphane LAMART

https://www.facebook.com/551041748241063/photos/a.551067544905150.133883.551041748241063/2093248144020408/?type=3&theater


_________________
avatar
PA Gelle
Association
Association

Messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2016
Age : 1

Vérouillé Près de 30 chiens évacués d'un refuge sauvage lotois

Message  PA Gelle le Ven 9 Mar 2018 - 2:04


Jeudi matin, une trentaine de chiens hébergés dans un refuge non agréé, situé sur la commune de Varaire, ont été évacués par la SPA (société protectrice des animaux), escortée par les gendarmes de Limogne.

L’opération conduite dans la matinée fait suite à une enquête administrative conduite par les services vétérinaires et la DDCSPP (direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations).

Des "conditions sordides" d'hébergement des animaux
Les services de l’Etat avaient mis en demeure à plusieurs reprises le gérant de ce chenil, ouvert sans autorisation, de se mettre en conformité.
Depuis Paris, l’association de protection de défense des animaux de Stéphane Lamart avait également porté plainte contre l’exploitant de ce chenil en dénonçant "les conditions sordides" et "les mauvais traitements" subis par les dizaines de chiens vivant sur le site.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/08/2755739-pres-de-30-chiens-evacues-d-un-refuge-sauvage-lotois.html


_________________
avatar
Origin
Modération
Modération

Messages : 14
Date d'inscription : 08/10/2015
Localisation : Sur le web

Vérouillé Re: Retrait des chiens au refuge illégal de l'association Savoir Donner

Message  Origin le Sam 10 Mar 2018 - 8:44

Le témoignage du maire de Varaire :

Le maire de Varaire, Marcel Aymard, ne cachait pas son soulagement hier. «La situation ne pouvait pas continuer. Il y a eu jusqu'à 40 voire presque 50 chiens. Il y avait maltraitance des animaux. Le voisinage se plaignait des nuisances ; une pétition avait recueilli 200 signatures de la population varairoise. Le conseil municipal avait émis un avis défavorable à cette installation qui n'avait d'ailleurs jamais fait l'objet d'une demande d'autorisation.»

La dépêche


_________________
"Certains auraient tendance à prendre la raie de leurs fesses comme méridien d'origine"

René Lefèvre

avatar
PA Gelle
Association
Association

Messages : 99
Date d'inscription : 16/10/2016
Age : 1

Vérouillé Après la saisie judiciaire de ses chiens, le responsable du chenil sauvage crie sa colère

Message  PA Gelle le Mer 14 Mar 2018 - 11:41

Une semaine après la saisie judiciaire pour maltraitance d'une vingtaine de ses chiens, David Penava à la tête de l'association Savoir Donner ne décolère pas. Le responsable du refuge des Petits Princes - chenil qu'il avait ouvert sans autorisation sur un terrain loué à Varaire - est persuadé qu'il paye son combat engagé depuis plusieurs années contre la SPA (Société protectrice des animaux) et l'association Stéphane Lamart. «Je suis la grande gueule qui dénonce depuis cinq ans les malversations des grandes associations de défense des animaux. Je suis devenu l'homme à abattre. J'ai d'ailleurs une centaine de plaintes contre moi».

Dans une vidéo mise en ligne sur Youtube et également sur Facebook (qui a enregistré plusieurs centaines de milliers de vues avant d'être retirée), David Penava se défend d'avoir maltraité la quarantaine d'animaux accueillis. «La saisie judiciaire a été faite pour maltraitance. Il n'y a eu aucune visite préalable, cette saisie s'est basée sur des photos Facebook. Mais ils ont pris 20 chiens et ont trouvé quoi ? De la boue et quelques gamelles sales à 8 heures du matin. Pourtant ici mes chiens étaient en semi-liberté dans un espace de 1,5 hectare». Le jour de l'opération d'évacuation du refuge, une dizaine d'autres chiens se seraient échappés.

Sur le départ
Reste que David Penava n'avait pas d'agrément pour ouvrir un refuge sur ce terrain situé sur la commune de Varaire, le long de la route départementale. Pourtant il l'assure : il avait entamé des démarches officielles auprès des services de l'Etat pour obtenir une autorisation en bonne et due forme et accueillir des chiens en grande détresse dont personne ne voulait. «C'était en cours. J'ai un récépissé. C'est sûr que je n'avais pas le droit mais vous savez les communes sont obligées d'avoir une fourrière et elle préfère payer. Alors quand elles trouvaient un chien, elles me l'amenaient ici. Les autres je les ai sauvés dans des camps de gitans.Beaucoup étaient malades, handicapés, vieux» affirme-t-il. Malgré les soutiens que David Penava dit avoir reçu en nombre depuis la saisie judiciaire, il annonce son départ du Lot. «Je pense que la situation est intenable. Il y a une volonté de me voir partir ici. J'envisage mon départ dans un autre département pour pouvoir protéger mes chiens». Il y a six mois, il avait quitté l'Aveyron pour les mêmes raisons…

https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/13/2758871-apres-saisie-judiciaire-chiens-responsable-chenil-sauvage-crie-colere.html


_________________

Contenu sponsorisé

Vérouillé Re: Retrait des chiens au refuge illégal de l'association Savoir Donner

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 25 Juin 2018 - 13:48