Le forum de la Protection Animale
Bienvenue sur le forum...

Bonjour vous pouvez vous enregistrer cela ne vous coute rien ce forum est gratuit

L'équipe modération.

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
f-corp
Diffuseur
Messages : 19
Date d'inscription : 08/06/2016

Amende requise contre les militants de L214

le Lun 4 Sep 2017 - 20:53


Amende requise contre les militants de L214 qui s’étaient introduits dans l’abattoir d’Houdan


Au tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines),
Ce n’était pas de la rébellion. Pas de la fierté non plus. Plutôt le sentiment du devoir accompli qui s’est manifesté, lundi à la barre du tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines), quand Sébastien Arsac s’en est approché. « Oui, c’était moi… », a attaqué, d’emblée, le cofondateur de l’association L214.

Lui qui, avec un comparse, a enfilé une cagoule un soir de décembre 2016. Qui a pénétré dans l’abattoir d’Houdan. Et qui a posé des caméras destinées à fixer sur la rétine des consommateurs de viande les conditions d’abattage des porcs charcutiers. Trahi par la chute d’une GoPro, les deux hommes se sont fait cueillir, deux jours plus tard, par les gendarmes qui planquaient, logiquement, devant l’établissement, attendant simplement que les militants viennent rechercher leurs « preuves ».

« Il faut voir la violence pour abattre les cochons »
La question ne lui a pas été posée par le tribunal. Mais si c’était à refaire, Sébastien Arsac remettrait sa cagoule sans hésiter. Gonflé à bloc par les 26.000 Français qui ont adhéré, selon lui, à L214 depuis qu’il a commencé à balancer des vidéos sur Internet. « Il faut voir la violence qui est utilisée pour abattre ces cochons », a-t-il justifié. Tout ayant été dit, Tony, son acolyte, s’est contenté, lui, de préciser qu’il jugeait sa propre démarche « juste, légitime et morale ».

Le procureur les a bien écoutés. D’une voix douce, il a alors rappelé « qu’on n’était pas réunis pour le procès de l’abattoir », l’enquête sur ce point pour « maltraitance animale » étant toujours en cours. Mais bien pour celui de ces deux militants, jugés pour « violation de domicile » et « tentative d’atteinte à l’intimité privée ». Les faits étant constitués et reconnus par les prévenus, il a requis une peine de 15.000 euros d’amende dont 10.000 euros avec sursis.

« Aucun dysfonctionnement majeur » relevé dans l’abattoir
En jean et chemise sobres, Sébastien Arsac s’est contenté, pour sa défense, de demander au tribunal de visionner les images qu’ils sont tout de même parvenus à extraire de l’abattoir. On y découvre, en gros plans, des cochons visiblement meurtris dans un puits de dioxyde de carbone censé les endormir avant qu’ils ne soient saignés.

Seul dans un coin jusque-là, le responsable de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) est alors appelé à la barre. Ses agents sont chargés de contrôler les abattoirs. Il a donc repris les « différents rapports » sur celui d’Houdan. Dans lesquels « aucun dysfonctionnement majeur n’a été révélé au moment des faits ». Sébastien Arsac conteste. Et tente même de poser des questions au représentant des services de l’Etat, alors que la procédure ne le lui permet pas. Las, le militant finit par expliquer qu’il essaye simplement de « montrer une réalité ».

Sébastien Arsac a prévu de poursuivre sa « mission »
Celle de Nicolas Cassart est logiquement différente. Avocat du directeur de l’abattoir, il raconte qu’on a menacé son client de « crever dans des conditions peu agréables » suite à cette affaire. Ce qui lui laisse penser « qu’au nom de l’égalité entre les hommes et les animaux, on est aujourd’hui prêt à agresser et à violer la loi ».
Assis sur des petites chaises, les deux militants de l’association ne cillent pas face à l’attaque en règle. Ils se considèrent comme des « lanceurs d’alerte ». Avec tous les désagréments que cela comporte. Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 9 octobre prochain. Condamnation ou pas, Sébastien Arsac a d’ores et déjà prévenu qu’il poursuivrait sa « mission » d’information du public car il la juge « indispensable ».

http://www.20minutes.fr/societe/2126587-20170904-amende-requise-contre-militants-l214-introduits-abattoir-houdan

_________________
Un Vegan ne se viande pas, il se gaufre.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum