Le forum de la Protection Animale
Bienvenue sur le forum...

Bonjour vous pouvez vous enregistrer cela ne vous coute rien ce forum est gratuit

L'équipe modération.

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
nicet
Nouveau membre
Messages : 2
Date d'inscription : 11/06/2016

SPA de Besançon

le Lun 19 Déc 2016 - 21:39
SALARIÉS MALTRAITÉS À LA SPA

Vincent Pfeiffer, le directeur de la SPA de Besançon, vient d’être mis à pied par le Conseil d’administration (CA) du site. Une décision que ne comprennent pas les salariés. Ils ont décidé, ce vendredi, de dénoncer la manière dont tous sont traités.

Un huissier, mandaté par le Conseil d’administration (CA) de la structure de protection animale de Chalezeule, a brutalement signifié son congé à l’intéressé, sans lui en donner les motifs. Un événement de trop qui a poussé le personnel à faire grève ce vendredi, pour dénoncer de déplorables conditions de travail.

« Nous ne sommes jamais écoutés par la présidente, Françoise Dodane », clament-ils haut et fort avec Vincent Pfeiffer. « Rien n’est pris en compte, que ce soit nos souffrances psychologiques ou les conditions dans lesquelles nous devons soulever des charges. Nos outils se résument à une vieille charrette qu’il a fallu rafistoler et à quelques brouettes. Nos protestations sont à chaque fois étouffées. »

« On veut être considérés comme des êtres humains »
Ils évoquent aussi les nombreuses vexations qu’ils endurent sur leurs physiques ou leurs tenues, les reproches sur le nombre insuffisant d’animaux sauvés ou adoptés ou encore les menaces qui pèsent sur leurs emplois s’ils « ouvrent trop leurs bouches ». Pire encore, leurs demandes de dialogue après avoir vécu des sauvetages traumatisants seraient balayées d’un revers de main. Le directeur, qui manifestement n’est jamais parvenu à se faire entendre par les administrateurs, s’est tourné vers l’Inspection du travail en 2015.

« Ils ont établi un rapport, dont le CA a pu prendre connaissance », affirme-t-il. « Aucune préconisation pour le mieux-être au travail n’a été suivie. Les arrêts maladie se multiplient. L’épuisement professionnel est dangereusement proche. On ne sait plus quoi faire. On veut être considérés comme des êtres humains. »

L'article
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon/2016/12/17/salaries-maltraites-a-la-spa
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum