Le forum de la Protection Animale
Bienvenue sur le forum...

Bonjour vous pouvez vous enregistrer cela ne vous coute rien ce forum est gratuit

L'équipe modération.

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Origami
Diffuseur
Messages : 105
Date d'inscription : 18/02/2016

Le premier parti politique pour la défense animale

le Dim 20 Nov 2016 - 23:18
Le premier parti politique qui défend les animaux vient (enfin) d’être lancé en France

La France est-elle en train de rattraper son retard sur le sujet de la cause animale ? C’est en tout cas la promesse du Parti animaliste, nouvelle formation politique lancée ce lundi 14 novembre qui s’est donnée pour mission de « faire émerger la question animale en politique. »

Lancement officiel du @PartiAnimaliste le 14 novembre 2016 à Paris#PartiAnimaliste
Site : parti-animaliste.fr pic.twitter.com/qUEg9x7Bnw
— Parti animaliste (@PartiAnimaliste) November 14, 2016


Ministère de la protection animale, abolition de la corrida, interdiction du broyage des poussins…

Animaux d’élevage, de compagnie, utilisés pour le divertissement ou pour la recherche… Les fondateurs du parti animaliste – parmi lesquels des politiques, des militants associatifs ou des avocats – entendent couvrir tous les domaines de la protection animale.

Parmi les mesures phares de leur programme ambitieux, on retient la création d’un ministère de la protection animale, l’abolition de la corrida, l’interdiction de l’abattage sans étourdissement, du broyage des poussins mâles et des euthanasies dites « de convenance » dans les refuge ou encore la fin des cirques avec animaux.

Objectif : peser dans le débat politique

Alors que la cause animale fait régulièrement les gros titres en France depuis ces derniers mois – notamment grâce au travail d’enquête de l’association L214 -, le Parti animaliste entend rassembler tous ceux qui veulent que les choses changent pour les animaux et octroyer une place centrale à la question animale dans la société.

Même si, pour l’heure, l’objectif affiché n’est pas l’élection présidentielle, les fondateurs souhaitent pousser les autres formations à se positionner sur le sujet.

Interviewée par 20 Minutes, Hélène Thouy, co-présidente du parti, explique :

Nous ne présenterons pas de candidat à la présidentielle, mais aux législatives oui. On sait qu’il sera très difficile à court terme d’avoir des élus mais nous voulons avant tout sensibiliser l’électorat à la question animale et montrer aux autres partis qu’il faut entendre ces électeurs.

Quant à d’éventuelles alliances avec des partis plus grands qui reprendraient des mesures de leur programme, les fondateurs du Parti animaliste se montrent prudent. « Nous y réfléchirions au regard des valeurs fondamentales de notre parti », a précisé Hélène Thouy.

Un lancement salué par les associations

De nombreux représentants associatifs ont assisté à la réunion de lancement du parti qui se tenait à Paris. Et les associations ont toute salué d’une même voix l’initiative. « Ça bouge ! », a ainsi lancé la Fondation Brigitte Bardot sur Twitter. « Il était grand temps que les animaux soient défendus au niveau politique », a renchéri L214. « Enfin ! Des voix pour nos sans voix », a ajouté le CRAC (Comité radicalement anticorrida).

Nous saluons la naissance du Parti Animaliste. Il était grand temps que les animaux soient défendus au niveau politique. Bon succès à vous ! https://t.co/Ab80AcwKPr
— L214 éthique animaux (@L214) November 14, 2016


Des exemples porteurs d’espoir aux Pays-Bas et en Espagne

Le lancement de ce nouveau parti a également été applaudi par les autres formations politiques européennes qui défendent la cause animale. Car dans certains pays, l’offre politique en matière de défense des animaux a acquis une forte crédibilité ainsi qu’une solide visibilité médiatique.

AWP was delighted to attend launch of new French @PartiAnimaliste in #Paris yesterday, along with reps of other European #animal parties. pic.twitter.com/ceNKeb9FfN
— Animal Welfare Party (@AnimalsCount) November 15, 2016


C’est le cas du « Parti pour les animaux » néerlandais, créé en 2003, et qui compte plusieurs élus au parlement. En Espagne, le PACMA (Parti animaliste contre la maltraitance animale) a lui aussi réalisé des scores importants lors d’élections nationales, en remportant par exemple 1,19% des suffrages aux législatives du mois de juin dernier. Présent à la réunion de lancement du Parti animaliste, le PACMA a ainsi salué « un jour historique dans la défense du droit des animaux ».

Pour en savoir plus sur le Parti animaliste, y adhérer ou apporter votre soutien, rendez-vous sur leur site. Vous pouvez également les suivre sur leur page Facebook ou Twitter.

http://www.holidogtimes.com/fr/le-premier-parti-politique-qui-defend-les-animaux-vient-enfin-detre-lance-en-france/#gs.SjeG_KM

_________________
«.. je ne mange pas d’animaux. Je ne digère pas l’agonie ».
Arielle Dombasle
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum