Le forum de la Protection Animale
Bienvenue sur le forum...

Bonjour vous pouvez vous enregistrer cela ne vous coute rien ce forum est gratuit

L'équipe modération.

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Forum PA
Admin
Messages : 110
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : City of Lights
https://forumpa.annuaire-forums.com

L'abattoir d'Alès

le Jeu 15 Oct 2015 - 16:29
L'abattoir d'Alès fermé après la diffusion d'une vidéo choc


Des chevaux découpés alors qu'ils sont encore vivants, des bovins mal étourdis suspendus par une patte, des cochons gazés qui reprennent conscience sur la chaîne d'abattage… L'enquête de l'association L214 dénonce les méthodes de mise à mort des animaux pratiquées dans l'établissement. Le maire de la ville a rapidement réagi.

Des images qui donnent la nausée. «Je n'ai jamais vu des images aussi dures», prévient Sébastien Arsac, porte-parole de L214. L'association de défense des animaux a diffusé des vidéos de l'abattoir d'Alès dans le Gard, tournées par des caméras fixes installées au sein de l'établissement. Durant près de dix jours, une cinquantaine d'heures de film, particulièrement insoutenables, ont ainsi été réalisées. L'association a ensuite mis en ligne les vidéos chocs, sobrement commentées par l'actrice Hélène de Fougerolles (Attention des images peuvent choquer).

La mairie n'a pas tardé à réagir. Peu après la diffusion de ces images, le maire d'Alès, Max Roustan (Les républicains), «ému par ces images, décide la fermeture immédiate à titre conservatoire de cet établissement, ainsi que le lancement d'une enquête administrative interne sur d'éventuels manquements aux normes d'abattage des animaux», indique la municipalité. «A l'issue de l'enquête interne, si des fautes sont reconnues, des sanctions seront prises pouvant aller jusqu'à la fermeture définitive de l'abattoir d'Alès», ajoute le maire.

De son côté, la préfécture, indique qu'une visite effectuée en septembre avait permis de relever «plusieurs des manquements» dénoncés dans la vidéo «bien que non comparables aux extraits diffusés». Elle ajoute qu'une «mise en demeure administrative» avait été ordonnée pour «mettre fin aux pratiques professionnelles non conformes à la réglementation».

Contacté par Le Figaro, l'abattoir n'a pas souhaité répondre, répliquant par un très laconique: «Nous ne commentons pas ces vidéos».


«La commune porte la responsabilité des pratiques qui s'y déroulent»


L214 «se réjouit de la suspension des activités de l'abattoir». Mais l'association souligne que «la commune d'Alès, en tant qu'exploitant de l'abattoir régional, porte la responsabilité des pratiques qui s'y déroulent quotidiennement, et déplore que seul un scandale médiatique soit de nature à inciter les autorités à agir».

Et si les autorités ont rapidement réagi, c'est que les images diffusées sont violentes. On peut notamment y voir un employé découper la patte d'un cheval encore vivant, dans cet abattoir municipal où chaque année, 3000 chevaux, 20.000 cochons, 40.000 moutons et 6000 bovins sont tués et qui fournit les boucheries locales, mais aussi des collèges, des lycées et des hôpitaux, précise l'association ainsi qu'une filière bio. D'autres équidés, mal étourdis, reprennent conscience sur la chaîne d'abattage. De nombreux chevaux refusent de rentrer au poste d'étourdissement, certains reçoivent des coups de bâton, d'autres se cognent à la porte du box qui se referme sur eux. «Des chevaux montrent des signes de reprise de conscience au moment de l'accrochage par un membre sur la chaîne et au moment de leur saignée. À aucun moment, les employés ne réalisent un étourdissement de secours devant les signes de reprise de conscience des chevaux», s'indigne l'association.



Par ailleurs, la violente asphyxie des cochons gazés est filmée dans la fosse à CO2. Ils sont placés dans des nacelles surchargées. Les comportements de panique et les manifestations de douleur sont patents. «De plus, l'exposition au gaz n'est pas suffisante pour maintenir tous les cochons dans un état d'inconscience jusqu'à leur mort», indique l'association. «Si la méthode d'asphyxie par CO2 est légale, la réglementation impose de les y laisser au moins 120 secondes. Or, dans cet abattoir ils y restent parfois 30 secondes», indique Sébastien Arsac. Certains cochons reprennent conscience au moment de la saignée. «Des réactions violentes sont observées pendant environ 30 secondes et l'inconscience semble apparaître après 85 secondes. […] On observe, sur les images, des porcs montrant des signes de reprise de conscience dans la salle de saignée surtout sur les animaux d'une même nacelle saignés en dernier», indique dans son rapport, le Professeur Mouthon, vétérinaire, expert près les Cours administratives d'appel de Paris et de Versailles.



Des bovins ne sont pas épargnés par ces traitements cruels. Les animaux mal étourdis ne sont pas étourdis une deuxième fois comme l'exige la réglementation. Ils sont alors égorgés à même le sol ou sont suspendus par une patte. Les bovins non étourdis sont massacrés au couteau et agonisent pendant de longues minutes, indique L214.

Les moutons sont quant à eux égorgés en pleine conscience dans un tonneau rotatif avec pleine vue sur la salle où sont découpés leurs congénères. Les animaux sont sortis du tonneau encore conscients, certains tentent de se relever après avoir eu la gorge tranchée.

«À cause de ces défaillances, la plupart des animaux ont une mort violente et agonisent lentement sous le regard indifférent des employés»
, s'indigne l'association de défense des animaux. Au-delà de la souffrance animale, «les règles sanitaires élémentaires ne sont pas respectées», prévient L214. Ainsi, l'association porte plainte pour cruauté contre cet abattoir auprès du tribunal de grande instance d'Alès.

Les images ont atteint leur but. Outre les réactions des autorités, plus de 40.000 personnes ont signé la pétition de l'association. Brigitte Gothière, co-fondatrice de L214, ajoute: «Nous nous réjouissons de la décision du maire de la ville, mais sommes attachés à rappeler que tous les abattoirs sont des lieux de mort violente et de détresse pour les animaux: la seule véritable justice qui puisse leur être rendue est de cesser de les consommer».

Source : Le Figaro


Dernière édition par Forum PA le Mer 21 Oct 2015 - 20:07, édité 1 fois

_________________
Forum PA




Vous pouvez dire n'importe quelle connerie à votre chien, et votre chien vous regardera d'un air qui semble vouloir dire :
"Mince alors, il a raison, je n'aurais jamais pensé à ça !"
avatar
Forum PA
Admin
Messages : 110
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : City of Lights
https://forumpa.annuaire-forums.com

Inspections générales dans tous les abattoirs et ce sans préavis

le Mar 20 Oct 2015 - 19:42
Emmanuelle Cosse demande des contrôles en urgence dans tous les abattoirs de France



Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, a affirmé mardi dans #DirectPolitique avoir "demandé à Stéphane Le Foll  que soit lancé en urgence dans tous les abattoirs de France des inspections générales sans préavis".

La semaine dernière, une vidéo de l'association de défense des animaux L214 avait choqué l'opinion publique. On y découvrait les conditions déplorables dans lesquelles étaient tués les animaux à l'abattoir d'Alès, dans le Gard. Suite à la vague d'émotion suscitée par les images, l'établissement a été fermé à titre conservatoire et une enquête administrative interne a été lancée. "Je n'ai pas été au bout de cette vidéo, c'est absolument insoutenable", estime Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts. "Les personnes de cet abattoir ont une manière de faire, c'est à se demander s'ils ont une formation", ajoute-t-elle mardi sur le plateau de #DirectPolitique, l'émission de Linternaute.com, Ouest-France et 20Minutes.

L'abattoir d'Alès avait fait l'objet d'un contrôle sanitaire en septembre suivi d'une mise en demeure. Les services vétérinaires de l'Etat devaient repasser dans l'établissement pour constater les progrès menés. "Ces contrôles se font après avoir prévenu l'abattoir", regrette toutefois Emmanuelle Cosse. La secrétaire nationale d'EELV réclame ainsi un changement dans la procédure. "J'ai demandé à Stéphane Le Foll que soit lancé en urgence dans tous les abattoirs de France des inspections générales sans préavis", a-t-elle ainsi affirmé.


Après la fermeture de l'abattoir d'Alès, une commission d'enquête ?


On apprend par ailleurs que les élus écologistes parisiens ont écrit une lettre à ce sujet à Anne Hidalgo, lundi. Ils s'inquiètent notamment de l'approvisionnement en viande des écoles, rapporte 20Minutes. Anne Souyris et David Belliard, les co-présidents du groupe écologiste au conseil de Paris, attendent qu'Anne Hidalgo prenne des mesures, tout comme les vingt maires d'arrondissements. "Chaque caisse des écoles a ses contrats propres (…). Il serait bon, après l'affaire d'Alès, de faire un état des lieux", écrivent-ils.

Les élus écologistes ne sont pas les seuls à vouloir une réaction suite à la diffusion de la vidéo. Sylvie Goy-Chavent, sénatrice UDI de l'Ain, veut créer  "une commission d'enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucheries dans les abattoirs français". Elle entend ainsi instaurer un plus grand contrôle des abattoirs, la présence de davantage de vétérinaires indépendants mais aussi "l'instauration d'un étiquetage obligatoire du mode d'abattage". Cette proposition a été communiquée aux sénateurs et est soutenue par la Fondation Brigitte-Bardot.

Source : Linternaute

_________________
Forum PA




Vous pouvez dire n'importe quelle connerie à votre chien, et votre chien vous regardera d'un air qui semble vouloir dire :
"Mince alors, il a raison, je n'aurais jamais pensé à ça !"
avatar
Forum PA
Admin
Messages : 110
Date d'inscription : 07/10/2015
Age : 49
Localisation : City of Lights
https://forumpa.annuaire-forums.com

Question au gouvernement

le Mer 21 Oct 2015 - 20:52
Question au gouvernement de la Députée Laurence Abeille sur l'abattoir d'Alès et le bien-être animal

A l'Assemblée Nationale aujourd'hui, interpellation de la députée au ministre de l'agriculture.



_________________
Forum PA




Vous pouvez dire n'importe quelle connerie à votre chien, et votre chien vous regardera d'un air qui semble vouloir dire :
"Mince alors, il a raison, je n'aurais jamais pensé à ça !"
avatar
Origami
Diffuseur
Messages : 106
Date d'inscription : 18/02/2016

Avant Alès

le Lun 22 Fév 2016 - 18:21
Avant Alès, trois vidéos tournées dans des abattoirs qui ont ému l'opinion

Des images qui donnent du grain à moudre aux végétariens. L'association de défense des animaux L214 a rendu publique, mercredi 14 octobre, une vidéo filmée dans l'abattoir d'Alès (Gard). L'organisation dénonce "un carnage quotidien, d'une effroyable cruauté envers les animaux". Elle indique que "les chevaux ont le crâne fracassé au pistolet. Certains sont encore conscients lorsqu'ils sont suspendus pour être saignés". Et "les moutons ont la gorge cisaillée en pleine conscience. Leurs congénères se font découper sous leurs yeux". Les militants ont décidé de porter plainte pour cruauté envers les animaux.

Après la diffusion de ces images insupportables, le maire d'Alès, Max Roustan (Les Républicains), a décidé, mercredi 14 octobre, de fermer "à titre conservatoire" l'abattoir municipal. D'autres vidéos de L214 avaient déjà fait scandale, avec ou sans conséquences. Trois exemples :

Les vaches égorgées conscientes de l'abattoir Charal

Muni d'une caméra, un des militants de L214 s'était introduit en 2008 dans un abattoir Charal. Ses images avaient montré, selon l'association L214, le non-respect de la réglementation en vigueur. Les bêtes n'étaient pas saignées immédiatement après étourdissement, et un certain nombre d'animaux semblaient encore conscients lorsqu'ils étaient égorgés. Ce reportage de France 3, tourné à l'époque, résume l'affaire.



Furieuse de cette mauvaise publicité, la marque Charal avait répliqué en pointant l'aspect "militant" de l'association, qui ne se cache pas d'avoir été fondée en 2008 par des végétariens. L214 a porté plainte contre Charal pour cruauté contre les animaux. Des poursuites qui ont, depuis, été classées sans suite, rapporte-t-elle.

Les centaines de milliers de poussins broyés vifs

Autres images qui avaient bouleversé l'opinion : celles d'un broyage de poussins dans un couvoir de Bretagne, en 2014, filmés en caméra cachée. Les images ont été diffusées dans l'émission "Envoyé spécial" en avril dernier. L'auteur de la vidéo raconte avoir travaillé quelques semaines dans cet établissement.

Il y a vu "des centaines de milliers de poussins tout juste sortis de l'œuf être triés et manipulés sans ménagement". "Des centaines de milliers de poussins indésirables comme les mâles pour l'élevage des poules pondeuses ou comme les poussins malformés passent au broyeur ou sont étouffés dans les sacs-poubelle", poursuit-il.  

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-envoye-special-des-caisses-de-poussins-haches-vivants_882509.html

La vidéo a suffisamment choqué 36 parlementaires (EELV et socialistes) pour qu'ils interpellent le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, sur ces pratiques, rapportait Le Monde le 10 août 2015. Réponse ? Le ministère a annoncé financer "des études sur des outils permettant le sexage des poussins avant l’éclosion", s'inspirant de ce qui se passe en Allemagne. L'élimination des poussins mâles dans les couvoirs outre-Rhin sera bientôt interdite car ils seront éliminés avant la naissance. "Car l'université de Leipzig a mis au point une méthode de détermination du sexe des volailles dans l'œuf, au troisième jour de leur développement, grâce à une technique de spectrométrie, ce qui permet de trier les embryons avant leur éclosion", explique Le Monde.

Les lapins non étourdis avant abattage

On trouve également sur le site de L244 des images, également déconseillées à un public sensible, montrant comment des lapins sont abattus sans être étourdis convenablement. L'association précise que ces lapins viennent d'élevages de l'INRA et sont destinés à l'industrie du luxe pour leur peau et aux restaurants gastronomiques pour leur chair.

http://www.francetvinfo.fr/france/avant-ales-trois-videos-tournees-dans-des-abattoirs-qui-ont-emu-l-opinion_1128943.html

_________________
«.. je ne mange pas d’animaux. Je ne digère pas l’agonie ».
Arielle Dombasle
avatar
Anoc
Asso
Messages : 13
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 37

Abattoir du Vigan : menaces après le procès d’Alès

le Mar 4 Avr 2017 - 5:49
Abattoir du Vigan : menaces après le procès d’Alès


De nombreux mails haineux et vindicatifs ont une fois encore afflué.

"Le conseil se pose beaucoup de questions quant à l'avenir et à la pérennité de l'abattoir, soulève Éric Doulcier, le maire du Vigan, c'est un dossier très délicat." Et d'évoquer l'argent investi massivement ces dernières années. "On a décidé cette année de combler le déficit cumulé, mais ça plombe les finances de la communauté de communes", détaille le premier magistrat, qui n'oublie pas en sus l'amende de 6 000 € que pourrait devoir payer la communauté, demandée par le procureur de la République d'Alès dans ses réquisitions lors du procès d'Alès qui s'est tenu la semaine dernière.

Déversement de haine

Éric Doulcier mentionne aussi les tonnages actuels, trop faibles selon lui pour permettre d'amortir la structure, et qui devraient conduire à trouver d'autres marchés. De surcroît, le procès des salariés de l'abattoir, mis en cause par le biais de la vidéo choc de l'association L214, a été l'occasion, pour de nombreux internautes courageusement dissimulés derrière des pseudos, de faire preuve d'agressivité à l'égard du personnel de l'établissement.

Au point que lundi 27 mars, deux des trois salariés accablés par le déversement de haine se sont mis en arrêt maladie. Obligeant de facto l'établissement à fermer ses portes. "À chaque fois que le regard médiatique se pose sur l'abattoir dans la situation actuelle, on assiste à ce déferlement, se désole Éric Doulcier, ce n'est pas normal, c'est une véritable lapidation !" Et de citer les propos d'un conseiller communautaire qui a jugé que "plus qu'un drame animal, c'est un drame humain". Avant de conclure que "l'avenir de l'abattoir dépend des éleveurs, ils sont au pied du mur".

http://www.midilibre.fr/2017/04/03/abattoir-du-vigan-menaces-apres-le-proces-d-ales,1487880.php


"Il y a des milliers de gens qui par principe s’opposent à l’esclavage (...) mais qui en pratique ne font rien pour y mettre un terme ; qui (...) restent plantés les mains dans les poches à dire qu’ils ne savent que faire et ne font rien (...) On tergiverse, on déplore et quelquefois on pétitionne, mais on n’entreprend rien de sérieux ni d’effectif. On attend, avec bienveillance, que d’autres remédient au mal, afin de n’avoir plus à le déplorer. Tout au plus, offre-t-on un vote bon marché, un maigre encouragement (...) à la justice quand elle passe. Il y a 999 défenseurs de la vertu pour un seul homme vertueux. (...)
Si, de par sa nature, [la] machine [gouvernementale] veut faire de nous l’instrument de l’injustice envers notre prochain, alors je vous le dis, enfreignez la loi. Que votre vie soit un contre-frottement pour stopper la machine."

-Henry David Thoreau, philosophe américain (1817-1862)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum